La beauté en Chine, de 1940 à nos jours

2

 Tang Wei dans “Lust, Caution” d’Ang Lee. Pendant la guerre sino-japonaise, dans les années 40. Mises en plis.

Joan Chen, dans “Le Dernier empereur”, film qui retrace la vie du dernier empereur de Chine. Toujours dans les mises en plis, et rouge à lèvres framboise.

Maggie Cheung dans “In the Mood for love” de Wong Kar Wai, dans le Hong Kong des années 60. Mises en plis moins strictes, peu de maquillage, et Cheongsam à fleurs.

Zhou Xun dans “Balzac et la petite tailleuse chinoise”, en mode “révolution culturelle” des années 70. Chapeau Mao, 2 tresses et habit militaire.

Teresa Teng, chanteuse et idole des Chinois dans les années 80, cheveux lâchés et bouffant.

Gong Li, égérie L’Oréal depuis les années 90, élue plus belle femme de Chine en 2006. Peut-être la première figure féminine chinoise à se faire connaître en Occident. Cheveux brushés à fond, en mode “L’Oréal” et coloration marron.

Zhang Ziyi, la belle qui s’est faite connaître avec “Tigres et Dragons” d’Ang Lee, puis “Geisha” (avec Gong Li également). Cheveux longs et ondulés, noirs. Style naturel. Maquillage bonne mine.

Fan Bing Bing, la pin-up chinoise des années 2010 : grands yeux (débridés??), visage en forme de coeur, longs cheveux lisses et bruns. Le modèle de beauté chinoise actuel.

Share.

2 Comments

  1. De manière générale je ne suis pas fan des traits chinois ( je suis vietnamienne), il n’empêche que je trouve cela bien dommage que la dernière belle femme en date soit aussi occidentalisée et pour ainsi dire trop conforme aux standards. GONG Li par car contre, a toujours incarné pour moi, le charme et l’élégance, c’est un visage de caractère et doux à la foi, sans conteste une des plue belles femmes au monde, elle devrait jouer dans plus de film américain.

Répondre

+ 66 = 70