Cosmétiques & environnement: adoptons un comportement responsable!

1

Aujourd’hui Meinu aimerait attirer l’attention sur un problème environnemental lié à la production mondiale de cosmétiques: la pêche des requins profonds dans le but d’en extraire du squalane, une substance hydratante non grasse, idéale pour la formulation de crèmes, présente dans l’huile de leur foie.

Etant donnée la grande valeur de cette huile (12 à 15 dollars le kilo), il semblerait qu’il existe un phénomène de “livering”, c’est à dire que les pêcheurs prennent uniquement le foie des requins pour ensuite rejeter les carcasses à la mer. Une technique cruelle et qui gaspille beaucoup.

Même si les entreprises occidentales ont récemment pris un tournant net, et beaucoup d’entre elles ont adopté le squalane végétal (obtenu en général à partir d’huile d’olive), à l’échelle mondiale, le secteur cosmétique s’approvisionne principalement en squalane animal, et il semblerait aussi que les fournisseurs trompent les entreprises en leur vendant du squalane animal à la place du végétal, plus facile à obtenir, et moins coûteux.

La pêche massive de ces requins profonds a entraîné ces dernières années une chute vertigineuse de leur nombre. Ces requins ayant en général une grande longévité, une croissance lente et une fécondité faible, beaucoup sont maintenant menacés d’extinction.

Aujourd’hui le secteur cosmétique est responsable à 90% de la production mondiale de squalane animal. Le mauvais élève étant le Japon, responsable de 40% de la demande totale, et où le squalane végétal est totalement inutilisé.

Il est temps de réglementer la pêche de requins profonds à l’échelle mondiale et non pas seulement à l’échelle européenne, et il est temps aussi que nous, consommateurs finaux, prenions conscience de ce problème, simplement en exigeant une différenciation dans la dénomination du squalane animal / végétal, et en achetant responsablement.

Source: une étude inédite de l’Association BLOOM, http://www.bloomassociation.org/, pour la conservation marine.

 

Share.